Recherche


Vous êtes ici : Accueil > club des lecteurs p. 53

club des lecteurs p. 53

Le Club des lecteurs de mai, lettre n°104

Texte d'introduction: 

Retrouvez les avis des lecteurs sur les livres conseillés par Sonia Ristic

Image: 

Visionnez, téléchargez ou imprimez la lettre du club en cliquant ci-dessous :

 

  • Le Vieux qui lisait des romans d'amour
    Luis Sepulveda
    Paris : Seuil
    1995
    Commentaire :

    Résumé et avis de Mme Gilard :

    Antonio José Bolivar dit « Le Vieux » réside à El Idilio, petite ville de quelques habitants et quelques aventuriers. Il est arrivé là par hasard quand l’Etat, il y a longtemps, a fait des promesses d’une vie meilleure et de terres à cultiver. Mais défricher la forêt amazonienne s’est avéré un travail difficile et les colons sont ou partis ou morts de la malaria comme l’épouse d’Antonio. Lui va rester, affronter la nature, et vivre avec les Indiens, les Shuars. Grâce  à eux il découvre la nature, apprend à se débrouiller dans ce milieu hostile.

    Ce roman moderne, court mais dense est un hymne à la nature et un plaidoyer pour la vie. Le rapport de l’homme à la nature nous rappelle que nous devons être humbles devant l’univers.

     

  • Jésus et Tito : roman inventaire
    Velibor Colic
    Monfort-en-Chalosse (Landes) : Gaïa
    2010
    Commentaire :

    Avis de Mme Thébault :

    J’ai aimé l’universalité de cette histoire dans laquelle l’auteur raconte son enfance.

  • Café nostalgia
    Zoé Valdés
    Arles (Bouches-du-Rhône) : Actes sud ; Montréal (Canada) : Leméac
    2000
    Commentaire :

    Avis d’Elisabeth Alvès :

    Eh bien un avis en dents de scie : des descriptions parfois trop longues, des passages un peu ennuyeux, des retours dans le passé incessants, des flashbacks qui nous font parfois perdre le fil du temps. Et puis on atteint la 2ème partie du livre, qui pour moi a été plus agréable : la rencontre de Marcela et Samuel y est certainement pour quelque chose. Au travers de cette œuvre, on découvre aussi la vie dure que mène le peuple cubain sur place, les difficultés auxquelles ils sont confrontés, au quotidien. Même si ce n'est pas un coup de cœur, cela reste une découverte intéressante.

  • La douleur du dollar
    Zoé Valdés
    Arles (Bouches-du-Rhône) : Actes sud ; Montréal (Canada) : Leméac
    1999
    Commentaire :

    Avis de Christelle Merlin :

    Un roman truculent, drôle, sensuel et très musical. Pas très tendre envers « XXL ».

  • Un amant en Palestine
    Sélim Nassib
    Paris : Laffont
    2004
    Commentaire :

    Avis de Chantal Courmont :

    Un très beau livre avec une écriture visuelle. Sa façon de décrire les sentiments est vraiment touchante. Les descriptions du kibboutz sont très intéressantes.

  • Commentaire :

    Avis d’Agnès Bajard :

    Ces très courtes nouvelles sont un petit régal, notamment Jérusalem-photo. Elles nous donnent un instantané de vie dans différents pays du Moyen-Orient. A chaque fois la petite histoire s’imbrique dans la grande.

  • Varennes : la mort de la royauté
    Mona Ozouf
    Paris : Gallimard
    2005
    Commentaire :

    Avis d’Alain Tarrieu :

    Très beau livre sur la fuite de la famille royale à Varennes, ses conséquences sur la Révolution française et la fin de la royauté.

  • Police
    Jo Nesbø
    Paris : Gallimard
    2014
    Commentaire :

    Avis de Monique Jaouan :

    C’est avec plaisir que l’on suit l’inspecteur Harry Hole dans cette nouvelle enquête.

  • Dominium mundi ([1]) : Dominium mundi
    François Baranger
    Rennes : Critic
    impr. 2013
    Commentaire :

    Avis de Monique Jaouan :

    Bien que je ne lise que très peu de science-fiction, ce roman m’a captivée de bout en bout, d’autant plus qu’on pourrait aussi lui coller l’étiquette de thriller et de roman historique.

Le Club des lecteurs d'avril, lettre n°103

Texte d'introduction: 

Retrouvez la sélection de Sonia Ristic des écrivains exilés politiques qu'elle vous conseille fortement de lire !

Image: 

Visionnez, téléchargez ou imprimez la lettre du club en cliquant ci-dessous :

 

  • Le Vieux qui lisait des romans d'amour
    Luis Sepulveda
    Paris : Seuil
    1995
    Commentaire :

    Résumé et avis de Mme Gilard :

    Antonio José Bolivar dit « Le Vieux » réside à El Idilio, petite ville de quelques habitants et quelques aventuriers. Il est arrivé là par hasard quand l’Etat, il y a longtemps, a fait des promesses d’une vie meilleure et de terres à cultiver. Mais défricher la forêt amazonienne s’est avéré un travail difficile et les colons sont ou partis ou morts de la malaria comme l’épouse d’Antonio. Lui va rester, affronter la nature, et vivre avec les Indiens, les Shuars. Grâce  à eux il découvre la nature, apprend à se débrouiller dans ce milieu hostile.

    Ce roman moderne, court mais dense est un hymne à la nature et un plaidoyer pour la vie. Le rapport de l’homme à la nature nous rappelle que nous devons être humbles devant l’univers.

     

  • Le néant quotidien
    Zoé Valdés
    Arles (Bouches-du-Rhône) : Actes sud
    1995
    Commentaire :

    Sonia Ristic vous le conseille !

    Zoé Valdès nous parle du désenchantement après la révolution à Cuba mais sans jamais tomber dans le militantisme anticastriste. Elle fait preuve d’un humour ravageur pour décrire la misère dans laquelle se trouve la population.

  • Jésus et Tito : roman inventaire
    Velibor Colic
    Monfort-en-Chalosse (Landes) : Gaïa
    2010
    Commentaire :

    Avis de Mme Thébault :

    J’ai aimé l’universalité de cette histoire dans laquelle l’auteur raconte son enfance.

  • Café nostalgia
    Zoé Valdés
    Arles (Bouches-du-Rhône) : Actes sud ; Montréal (Canada) : Leméac
    2000
    Commentaire :

    Avis d’Elisabeth Alvès :

    Eh bien un avis en dents de scie : des descriptions parfois trop longues, des passages un peu ennuyeux, des retours dans le passé incessants, des flashbacks qui nous font parfois perdre le fil du temps. Et puis on atteint la 2ème partie du livre, qui pour moi a été plus agréable : la rencontre de Marcela et Samuel y est certainement pour quelque chose. Au travers de cette œuvre, on découvre aussi la vie dure que mène le peuple cubain sur place, les difficultés auxquelles ils sont confrontés, au quotidien. Même si ce n'est pas un coup de cœur, cela reste une découverte intéressante.

  • La douleur du dollar
    Zoé Valdés
    Arles (Bouches-du-Rhône) : Actes sud ; Montréal (Canada) : Leméac
    1999
    Commentaire :

    Avis de Christelle Merlin :

    Un roman truculent, drôle, sensuel et très musical. Pas très tendre envers « XXL ».

  • Sarajevo omnibus
    Velibor Colic
    Paris : Gallimard
    2012
    Commentaire :

    Sonia Ristic vous le conseille !

    Un livre qui nécessite quelques notions de contexte de cet événement déclencheur de la Première Guerre Mondiale pour l’apprécier pleinement.

  • Un amant en Palestine
    Sélim Nassib
    Paris : Laffont
    2004
    Commentaire :

    Avis de Chantal Courmont :

    Un très beau livre avec une écriture visuelle. Sa façon de décrire les sentiments est vraiment touchante. Les descriptions du kibboutz sont très intéressantes.

  • Commentaire :

    Avis d’Agnès Bajard :

    Ces très courtes nouvelles sont un petit régal, notamment Jérusalem-photo. Elles nous donnent un instantané de vie dans différents pays du Moyen-Orient. A chaque fois la petite histoire s’imbrique dans la grande.

Le club des lecteurs de décembre, lettre n°99

Texte d'introduction: 

Retrouvez notre sélection d'ouvrages et les avis de nos lecteurs

Image: 

Visionnez, téléchargez ou imprimez la lettre du club en cliquant ci-dessous :

  • Commentaire :

    Avis de M. Pernoud :

    La biographie de cet Italien vivant à l’époque de Galilée se lit comme un roman !
  • London : portrait of a city
    Reuel Golden
    Cologne (Allemagne) : Taschen
    2012
    Commentaire :

    Avis de M. Pernoud :

    Un très beau livre à conseiller parmi les livres de photos. J’ai particulièrement apprécié les photographies du XIXe siècle.

  • Chocolat amer : roman feuilleton où l'on trouvera des recettes, des histoires d'amour et des remèdes de bonne femme
    Laura Esquivel
    Paris : Gallimard
    2009
    Commentaire :

    Résumé et avis de Mme Gilard :

    Tita ne peut se marier avec Pedro, par tradition elle doit rester célibataire pour veiller sur sa mère. C’est la mort dans l’âme qu’elle voit sa sœur épouser celui qu’elle aime. Elle possède des talents culinaires exceptionnels et va s’occuper de la cuisine. Chacun des douze chapitres commence par une recette de cuisine que cette jeune et jolie mexicaine mêle aux événements de la vie : naissance, mariage, fête …Tout s’entremêle, les senteurs, les saveurs, les amours, la révolution : nous sommes au début du XXème siècle.

    C’est une histoire captivante mais grinçante où les femmes sont tour à tour merveilleuses, tyranniques, attachantes, effrayantes. C’est un très joli roman.

  • Manuel de survie à l'usage des incapables
    Thomas Gunzig
    Vauvert (Gard) : Au diable Vauvert
    2013
    Commentaire :

    Avis de Mme Thébault :

    Livre à la fois humoristique et féroce sur la société de consommation. Roman qui se lit très bien et dont la fin m’a particulièrement plu !

  • Chambre 2 : roman
    Julie Bonnie
    Paris : Belfond
    2013
    Commentaire :

    Avis d’Agnès Bajard :

    Les deux récits, celui de son passé et celui de son métier actuel, s’entremêlent bien. Le corps est au centre de ce roman. Beaucoup de réflexions intéressantes sur la féminité, la maternité (accouchement, allaitement...), le deuil, mais aussi sur l'environnement professionnel (l’hôpital comme lieu de solitude, la nécessité de devenir quasi insensible pour supporter le quotidien). Un livre touchant, qui se lit agréablement bien.

  • Dictionnaire amoureux de Marcel Proust
    Jean-Paul et Raphaël Enthoven
    Paris : Plon : Grasset
    2013
    Commentaire :

    Avis de M. Pernoud :

    Très intéressant mais demande de connaître au préalable l’Œuvre de Proust pour tirer de ce dictionnaire toute sa substantifique moelle !

  • Vous l'appellerez Rivière
    Edith Azam
    Nancy : la Dragonne
    2013
    Commentaire :

    Avis de Christelle Merlin :

    Ce « roman poème » ne vous laissera pas indemne. La poésie et le rythme qui se dégagent de la construction et de la ponctuation vous entraineront, non sans émoi, dans le tumulte de Rivière.

    Vous pourrez rencontrer Edith Azam le 1er février à 14h30 à la médiathèque. Elle sera accompagnée de Elice Meng, plasticienne et de Moinho, pianiste.

  • Commentaire :

    Résumé et avis de Mme Gilard

    Hannah, suédoise, à 18 ans et poussée par sa mère, quitte la campagne où la famine menace pour un port à 6 jours de traîneau. Elle n'a d'autre choix que de s'embarquer comme cuisinière pour l'Australie. A Alger, elle épouse le second qui meurt d'une forte fièvre deux mois plus tard. Déchirée et désespérée, elle quitte le bateau lors d'une escale à Lourenço Marques au sud de l'Afrique. Elle échoue dans un hôtel qui s'avère être un bordel. Elle épouse le propriétaire et se retrouve veuve très vite. Elle est maintenant très riche et une nouvelle vie rude et violente commence pour elle.

    Sur fond d'apartheid et à la veille de la 1ère guerre mondiale ce roman inspiré d'une histoire vraie et vécue par une tenancière de bordel au Mozambique au XXème siècle est un roman fort, bouleversant, riche en émotions mais aussi en frustrations.

    Résumé et avis de Monique Jaouan :

    En 1904 une jeune suédoise vivant dans la misère quitte son pays pour l'Australie dans l'espoir d'une vie meilleure. Deux fois mariée brièvement elle se retrouve à la tête d'une grosse fortune et d'un bordel au Mozambique, colonie portugaise où règnent le racisme et la peur qui habite autant les Blancs comme les Noirs.
     

  • Commentaire :

    Avis de M. Pernoud :

    Un grand auteur à découvrir ou redécouvrir !

  • Décembre m'a ciguë
    Édith Azam
    Paris : POL
    2013
    Commentaire :

    Avis d’Agnès Bajard :

    Edith Azam utilise une syntaxe particulière, les « : », qui donnent encore plus de poids aux mots qui suivent, ces mots illustrant une situation qu’elle rejette comme un cauchemar. C’est un livre de douleur et de colère, écrit avec une poésie qui ne laisse pas indifférent même si on perd quelquefois le fil ; mais qu’importe puisqu’on ressent tout de même parfaitement les sentiments éprouvés par la narratrice face au deuil. Et puis n’est-ce pas le rôle de la poésie que de nous faire perdre pied pour mieux nous évader ?

Le club des lecteurs de mars, lettre n°91

Texte d'introduction: 

Retrouvez notre sélection d'ouvrages et les avis de nos lecteurs

Image: 

Visionnez, téléchargez ou imprimer la lettre du club en cliquant ci-dessous :

 

Résultats 1 - 10 sur un total de 16
Base bibliographique
  • Dictionnaire amoureux de la musique
    André Tubeuf
    Paris : Plon
    2012
    Commentaire :

    Résumé et avis de Marc Pernoud :

    A travers ce dictionnaire amoureux, donc subjectif, plein de renseignements, d’informations, de mises au point (Karajan par exemple). Ecrit par un philosophe, ce bouquin « élève l’âme », tout comme la musique.

  • Géricault : la folie d'un monde
    commissaire général de l'exposition, Bruno Chenique
    Paris : Hazan ; Lyon : Musée des Beaux-Arts de Lyon
    2006
    Commentaire :

    Résumé et avis de Marc Pernoud :

    Catalogue de l’expo de Lyon de 2006 qui nous fait découvrir LE peintre romantique par excellence, et comment, mais surtout dans quel contexte social, politique, artistique du début du XIXe siècle il a exercé son art. A ouvrir ne serait-ce que pour un tableau : La monomane de l’envie, quelle histoire !

  • Syster : roman
    Bengt Ohlsson
    Paris : Phébus
    2011
    Commentaire :

    Résumé et avis de Monique Jaouan :

    Miriam, sœur ainée de Marjorie, a disparu en rentrant de l’école : on l’a vue partir vers la colline… Sa disparition n’est pas l’élément primordial de ce livre mais c’est surtout le ressenti de ce drame sur la petite Marjorie que va nous raconter l’auteur. Marjorie semble indifférente voire contente de la disparition de sa sœur. Pour l’éloigner de l’atmosphère angoissante de leur foyer, les parents l’envoient chez une tante. On rentre, dans ce livre, dans les pensées d’une enfant qui se sentait mise à l’écart car sa sœur pour elle était belle, intelligente et ses parents semblaient l’aimer plus qu’elle… Sa tante va l’aider à voir un peu plus clair dans ses idées…

  • Sous la menace
    Reggie Nadelson
    Paris : Ed. du Masque
    2005
    Commentaire :

    Résumé et avis de Monique Jaouan :

    Une joggeuse découvre par un matin glacial des vêtements ensanglantés d’un enfant. Le jeune Billy Farone, filleul du policier Artie Cohen, disparait peu après. Il se lance à sa recherche. On sent dans ce livre les peurs de l’après 11 septembre… Atmosphère très noire des communautés russe et italienne de New-York et de leurs mafias.

  • La faille souterraine : et autres enquêtes
    Henning Mankell
    Paris : Seuil
    2012
    Commentaire :

    Résumé et avis de Monique Jaouan :

    Pour tous ceux qui ont suivi les enquêtes du commissaire Wallander, ce livre nous reporte bien des années en arrière  au début de sa carrière comme simple flic jusqu’au commencement de la série qui débute par un appel téléphonique dans « les Meurtriers sans visages ».

  • Peste & choléra : roman
    Patrick Deville
    Paris : Seuil
    2012
    Commentaire :

    Avis de Jeanne Michard :
    On ne peut être qu'admiratif devant l'incroyable vie de cet homme véritablement touche à tout ! Un livre qui permet d'en apprendre beaucoup sur cet homme somme toute assez méconnu au-delà de sa découverte.
      

    Avis d'Alain Tarrieu :

    Patrick Deville résume lui-même la vie de son personnage, Alexandre Yersin, dans un chapitre "Le Fantôme du Futur" : "Il a trouvé ici (en Indochine) le lieu et la formule. On pourrait écrire une Vie de Yersin comme une Vie de saint. Un anachorète retiré au fond d'un chalet dans la jungle froide, rétif à toute contrainte sociale, la vie érémitique, un ours, un sauvage, un génial original, un bel hurluberlu." Un homme qui a gardé intacte jusqu'au bout sa curiosité intellectuelle pour les sciences et techniques de son temps et qui se les est appropriées.

  • Commentaire :

    Avis de Jeanne Michard :

    L’auteur a une façon de camper les personnages qui est très agréable. Livre plaisant.

  • Joyeux Noël : roman
    Alexandre Jardin
    Paris : Grasset
    2012
    Commentaire :

    Avis de Jeanne Michard :

    Ce livre correspond aux conséquences de Des gens très bien. On y retrouve le ton si particulier d’Alexandre Jardin.

  • Millefeuille
    Leslie Kaplan
    Paris : POL
    2012
    Commentaire :

    Avis de Jeanne Michard :

    Un livre curieux mais agréable. On s’attend à un rebondissement qui ne vient pas mais qui questionne néanmoins.

  • Latcho drom : récit
    Michèle Arnaud
    Laval : Siloé
    2009
    Commentaire :

    Résumé et avis de Chantal Courmont

    Bon voyage ! Très belle histoire de Nouk,16 ans, jeune fille Manouche, en 1939. On va suivre son difficile voyage et amour avec Luis révolutionnaire espagnol engagé dans la résistance. Puis, dans la 2nd partie du livre, à mon goût la plus forte, son petit fils Moïse se découvre une vocation religieuse mais aussi un profond  attachement à ses racines tziganes. Admirable évocation de gens du voyage si souvent oubliés ou malmenés.

Page : 1 2 Suivant
Syndiquer le contenu

Aller vers :