Recherche


Vous êtes ici : Accueil > autobiographie

autobiographie

L'Arabe du futur, de Riad Sattouf

Savoir plus et réserver
 
Au début des années 70, Abdel-Razak, brillant étudiant syrien venu poursuivre ses études à la Sorbonne, fait la connaissance de Clémentine, une jeune fille d'origine bretonne également étudiante. De leur rencontre, naît quelques années plus tard Riad, un bel-enfant aux superbes cheveux blonds, qui subjugue littéralement toutes les femmes. Dès l'obtention de son doctorat, Addel-Razak accepte un poste d'enseignant à l'université de Tripoli en Libye. Riad grandit alors entre la Libye, la Syrie et la Bretagne.
 
Le petit Riad de cette histoire, c'est Riad Sattouf, le réalisateur et auteur de BD à succès. Après des réussites telles que Pascal Brutal ou La vraie vie des jeunes, Riad Sattouf nous offre une brillante autobiographie. En effet, c'est avec les yeux de l'enfant qu'il était, que l'auteur nous raconte le Moyen-Orient du début des années 80.

Cet ouvrage est aussi l'hommage d'un fils à son père. Dès les premières pages, on sent toute l'admiration que le jeune Riad avait pour cet homme de convictions qui militait pour une modernisation des peuples arabes (d'où le titre L'Arabe du futur) et, malgré tout, l'on perçoit l'œil critique de l'artiste.

Dans cette œuvre drôle et délicate, Riad Sattouf est parvenu à redonner ses lettres de noblesse à la BD autobiographique, un genre que l'on pensait à bout de souffle.

Samuel - section adulte

Trop n'est pas assez, de Ulli Lust

  • Trop n'est pas assez
  • Auteur : textes et dessins Ulli Lust
  • Editeur : Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne) : Ed. çà et là
  • Publié : 2010
  • Type de document : Livres (Imprimé)
  • Cote : BD-LUS
Savoir plus et réserver
 

Dans ce récit autobiographique, Ulli Lust raconte le voyage qu’elle a entreprit en 1984, avec l’une de ses amies. A l’aube de leur majorité, elles partent vers l’Italie pour voir la mer, sans papiers ni argent, avec pour seul bagage un sac de couchage pour deux.

Un voyage de deux mois, bien moins palpitant qu’elle ne l’avait fantasmé, durant lequel elle s’enfoncera un peu plus chaque jour dans le cauchemar. Des vacanciers de Rimini aux punks de Rome jusqu’aux mafiosis siciliens, ce sera pour Ulli un enchainement de harcèlements et de dragues lourdes, de coucheries sans plaisir pour avoir la paix, de mains baladeuses dans le noir, jusqu'au viol quand enfin elle ose dire "non".

Une bande-dessinée éprouvante et sans complaisance, où le dessin expressif et sans fioriture nous entraine en une plongée brute dans le machisme le plus sordide - et malheureusement tellement ordinaire.

Mathilde - section adulte

Syndiquer le contenu

Aller vers :